Nous avons participé  au dossier « Que mangerons-nous demain » du magazine Process Alimentaire.

Extraits de nos interventions dans les différentes thématiques du dossier.

Tendance – Que mangerons-nous demain ?

Bonne nouvelle, les pilules et autres substituts de repas n’occuperont pas l’essentiel de nos assiettes d’ici 2020-2025. Le magazine Process Alimentaire décrypte les grandes tendances.

« Les substituts ne remplaceront pas complètement la viande mais il ne restera de la place que pour des pièces de bonne qualité. La filière va subir une pression pour revaloriser ses produits vers plus de bio, de terroir, de races locales. »

Les boissons santé en pleine évolution

Les alicaments ne reviendront pas demain dans nos linéaires, mais les jeunes générations sont très sensibles à la notion de santé. Les aliments fonctionnels, et plus spécifiquement les boissons, ont donc peut-être un rôle à jouer.

« La définition d’aliment fonctionnel peut être très large, mais en général on fait référence à des produits enrichis. L’objectif est d’avoir un maximum d’apport nutritionnel avec le minimum d’effort. » 

« Ces produits enrichis peuvent cibler des consommateurs précis, par exemple les actifs et les sportifs. Ils promettent d’apporter les bons nutriments au bon moment. »

Quelles protéines pour demain ?

Algues, insectes, légumineuses… Quelles sont nos alternatives si la consommation de protéines continue de chuter ?

A propos de la culture de viande in vitro : « Au niveau réglementaire, l’autorisation de ce type de produit sera compliquée. Nous n’avons pas non plus de recul sur l’impact sur la santé. Le côté science-fiction peut aussi faire peur aux consommateurs français. »

Pour consulter l’ensemble du dossier du magazine Process Alimentaire : www.processalimentaire.com

Catégories : Agir pour nourrir demain