Intervention dans le dossier « Quand la junk food se met au healthy » du magazine Gourmand.

(…) Sachant que seul 28% des Français ont confiance en leur alimentation quotidienne, on comprend l’importance du Nutri-Score et des différentes applis dans la décision d’achat. « Les industriels n’ont pas vraiment le choix. Il leur faut améliorer leurs recettes pour obtenir de meilleures notes. On estime qu’aujorud’hui, 1 marque sur 2 s’inscrit dans une démarche plus vertueuses, selon un ou plusieurs des axes suivants : modifier sa recette, réduire les additifs et/ou opter pour un emballage plus responsable », observe Sylvain Zaffaroni, cofondateur du média d’influences « Pour nourrir demain » et de sa communauté. (…)

(…) Mais qui dit liste d’ingrédients plus courtes, avec moins d’additifs, dit plus d’ingrédient nobles avec, à la clé, sans doute, une hausse du prix de ces produits. « Cela semble inévitable, regrette Sylvain Zaffaroni. Mais au-delà de prix plus élevés, il s’agira de prix plus justes. Car en réalité, cela fait des années que les consommateurs ne paient pas leurs courses à leur juste valeur. On le voit parfaitement avec le prix des denrées qui ne permettent absolument pas de rémunérer correctement leur producteur », note-t-il.(…)

(…) « On peut toutefois craindre de voir apparaître une alimentation à deux vitesses, où les plus aisés pourront effectivement s’offrirdes produits plus chers, de meilleur qualité, tandis que les plus modestes devront rester sur des gammes premiers prix », s’inquiète-t-il. (…)

Pour lire le dossier complet : www.kiosquemag.com/

Catégories : Agir pour nourrir demain