Intervention dans le dossier « Les Français (re)prennent goût aux produits locaux » de LSA

Désir de manger sainement, défensedes savoir-faire et du revenu des producteurs… Bio ou non, l’achat en circuit court est à la fois hédoniste et engagé.

(…) Faire un petit tour chez un artisan ou le fermier n’est pas une nouveauté. Mais depuis une vingtaine d’années, le goût pour le local a pris de nouvelles dimensions. Et peu importe que cette notion soit assez floue. « On peut considérer le made in France au sens large même si la meilleure échelle semble être celle de la région, administrative ou historique », précise Sylvain Zaffaroni, cofondateur de l’agence Happy­feed. Et d’ajouter le concept d’ultralocal, limité à un périmètre de 5 km (…)

Lire l’article complet sur www.lsa-conso.fr

Catégories : Agir pour nourrir demain